Le Collectif Inter-Associatif des Aidants familiaux (CIAAF)* et l’Institut de recherches économiques et sociales (IRES) avaient lancé entre le 24 avril et le 25 mai une enquête nationale à destination des aidants afin de connaître l’impact du confinement sur leur vécu, leur santé, les liens avec le proche aidé ainsi que pour recenser les besoins afin d’interpeller collectivement les pouvoirs publics.

Les résultats de cette enquête, à laquelle ont répondu 1032 aidants, ont été publiés le 18 juin.

Il en ressort 4 effets principaux qui sont :

  • que le confinement a accru l’isolement des aidants : car ils ont du faire face à la fermeture des établissements et à la réduction des interventions des services à domicile
  • que cet isolement a été imposé aux aidants : en plus de la réduction de l’aide professionnelle extérieure, les aidants n’ont pas pu, limitation des déplacements oblige, recevoir le soutien d’autres membres de la famille et ont du composer entre accueil du proche à domicile, télétravail et rôle d’aidant
  • que l’aide apportée au proche, sous toutes ses formes (aide domestique, soins et surveillance, soutien moral, soutien scolaire adapté…) s’est multipliée et intensifiée : avec des effets négatifs sur leur propre santé, un épuisement physique et moral…
  • Certaines populations ont été encore plus touchées par le confinement, que ce soit du fait d’un accompagnement complexe ou d’un changement de situation : les aidants qui se sont retrouvés à vivre à temps plein avec leur proche pendant le confinement, alors que ce n’était pas le cas auparavant, les aidants qui se sont retrouvés seuls à aider leur proche pendant le confinement et les aidants de personnes polyhandicapées.

Retrouvez l’ensemble des résultats ici :

Les résultats complets en suivant ce lien : https://www.unaf.fr/IMG/pdf/impact-du-confinement-aidants-enquete-ciaaf.pdf

Fort de ces constats et de l’expression des besoins des aidants, le CIAAF demande :

  • La mise en place immédiate d’un chèque-répit de 1 000 euros d’une validité d’un an
  • Un augmentation à court terme :
    -des services adaptés et de l’accompagnement professionnel à domicile
    -des solutions de répit avec hébergement (séjours de vacances adaptées, accueil temporaire avec hébergement …).

*Membres du Collectif Inter Associatif d’Aidants Familiaux (CIAAF) :

AFM-Téléthon, AFSEP, ANPEDA, APF France handicap, CLAPEHA, France Alzheimer, UNAF, UNAFAM, UNAFTC, UNAPEI.

Union Départementale des Associations Familiales de Maine et Loire – 4 avenue Patton – 49003 ANGERS Cedex 01
Nous contacter : 02 41 360 444 – aidants.49@udaf49.fr – Site internet : www.udaf49.fr
conception-réalisation Altacom