La coordination des intervenants médico et/ou sociaux

Exporter en PDF

Présentation

Il est fréquent que les enfants, adultes handicapés, les personnes de plus de 60 ans et en perte d’autonomie soient aidés, soignés, pris en charge par plusieurs services et différents professionnels, dans plusieurs domaines : éducatifs, médicaux, sociaux… Le nombre des professionnels et la nature des aides apportées peuvent aussi varier dans le temps : besoins nouveaux de la personne aidée, évolution du handicap ou de la maladie, hospitalisation …

Les aidants se retrouvent fréquemment à devoir assumer la fonction de coordination entre toutes ces aides et tous ces interlocuteurs, fonction à laquelle ils ne sont pas préparés et pour laquelle ils ne sont pas formés.

Pour les aider, des services et des professionnels existent. Parmi toutes leurs missions, ils peuvent assurer ce rôle de coordination de professionnels médicaux et/ou sociaux, éducatifs…

Les associations de soutiens aux personnes handicapées ou âgées et en perte d’autonomie et à leurs proches peuvent aussi apporter des conseils dans ce domaine et partager leur expérience.

La coordination d’intervenants sociaux, médicaux, éducatifs peut être assurée :

Pour des personnes handicapées :

  • Par un SAMSAH (Service d’Accompagnement Médico-Social pour Adulte Handicapé). Les professionnels d’un SAMSAH sont en effet amenés à prendre des contacts avec d’autres professionnels qui accompagnent l’adulte handicapé et ils veillent à ce que toutes les aides apportées soient le mieux coordonnées possible. Pour en savoir plus sur le fonctionnement et les missions des SAMSAH, cliquez ici .
  • Un SAVS (Service d’Accompagnement à la Vie Sociale),
  • Par un service de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) dans le domaine du soin. Les professionnels d’un SSIAD et en particulier les infirmier(e)s coordinateurs(trices) peuvent être amené(e)s à prendre des contacts avec d’autres professionnels du soin (médecin généralistes, spécialistes…) et à s’assurer de la coordination des actes, de la qualité de l’accompagnement.

Il existe par ailleurs des services spécialisés autour de handicaps ou de maladies invalidantes qui peuvent s’assurer de la cohérence des intervenants et des aides apportées à la personne handicapée ou malade. C’est le cas :

  • Pour des personnes touchées par une maladie rare, de la Plate-Forme PRIOR. Attention, cette plate-forme n’assure pas elle-même de soins.
  • Pour des personnes touchées par une maladie neuromusculaire, du service régional de l’AFM.

Pour des personnes de plus de 60 ans et en perte d’autonomie :

  • Par les CLIC (Centres Locaux d’Information et de Coordination Gérontologique pour les personnes de plus de 60 ans et leur entourage). Un CLIC est un guichet d’accueil unique qui intervient sur une ou plusieurs villes (ou petites communes) et qui propose une écoute, une information, des conseils, un soutien auprès des personnes de plus de 60 ans ainsi que de leur entourage concernant :
    • Le maintien à domicile, l’aide à domicile, le portage de repas, les systèmes de télésurveillance, les services de soins,
    • L’aménagement de l’habitat, l’adaptation du logement, les aides techniques,
    • Les structures d’hébergement permanent, les accueils de jour, l’accueil temporaire.

Un CLIC apporte un accompagnement global et sur le long terme, tant au niveau de la mise en place, du suivi, du financement, de l’évaluation du plan d’aide à domicile, qu’en cas d’hospitalisation, de retour au domicile, de recherche de services complémentaires pour la personne âgée si nécessaire…Ce sont les interlocuteurs à la fois des personnes âgées, mais aussi des aidants, des médecins, des services à domicile…

  • Par un réseau de santé. Pour en savoir plus sur le rôle d’un réseau de santé (en gérontologie par exemple), cliquez ici.

Pour plus spécifiquement des personnes de plus de 60 ans touchées par la maladie d’Alzheimer ou par une maladie apparentée, la coordination d’intervenants peut se faire :

  • Par une MAIA (Maison pour l’Autonomie et l’Intégration des Malades d’Alzheimer). Ce dispositif couvre l’ensemble du département du Maine et Loire avec 3 MAIA : la MAIA Sud 49 portée par le CLIC IGEAC de Cholet, la MAIA Angers-Segré portée par la Plate-forme Gérontologique PASS AGE et la MAIA Est 49 portée par la Coordination Gérontologique du Pays Saumurois. Pour en savoir plus sur le fonctionnement et les missions d’une MAIA, cliquez ici (voir page 21 du plan Alzheimer 2008-2012 ).
  • Par une plate-forme de répit comme la plate-forme Accord’Ages.

Union Départementale des Associations Familiales de Maine et Loire – 4 avenue Patton – 49003 ANGERS Cedex 01
Nous contacter : 02 41 360 444 – aidants49@udaf49.fr – Site internet : www.udaf49.fr
conception-réalisation Altacom