Les conseils sur l aménagement du domicile

Exporter en PDF

Présentation

L’aidant d’une personne âgée dépendante ou handicapée (enfant ou adulte), peut constater que le logement de son proche ou le sien, s’il l’accueille à son domicile, n’est pas ou plus adapté. C’est parfois la sécurité de la personne aidée qui est ainsi mise en jeu. Dans ces conditions, cela nécessite de la part de l’aidant et de la personne aidée, plus d’attention, de vigilance aux risques (notamment de chutes chez les personnes âgées).

Pour prévenir ces risques, il est donc utile de repenser de manière plus fonctionnelle l’arrangement de certaines pièces du logement et les équipements.

Des professionnels peuvent donner des conseils sur l’adaptation du logement, sur les aides techniques existantes ainsi que sur les financements possibles en cas de besoin de travaux d’adaptations importants. Des spécialistes tels que les ergothérapeutes en particulier apportent une aide à l’aménagement du domicile en identifiant les endroits et comportements à risque, en préconisant des aménagements simples, en donnant des conseils (tels que sur des systèmes de rangements plus accessibles…), et en identifiant le cas échéant les besoins d’aménagements plus importants et les aides techniques indispensables.

Cela concerne tout aussi bien les personnes propriétaires de leur logement que les personnes locataires (du parc privé et du parc social).

Des guides à destination des particuliers ont été édités sur la question de l’adaptation du logement pour les personnes handicapées ou âgées en perte d’autonomie.

Ainsi dans le Maine et Loire le guide « Un habitat facile à vivre » a été réalisé en partenariat par la Mutualité Sociale Agricole, l’Agence Nationale de L’Habitat, la Maison Départementale de l’Autonomie, l’Association des Paralysés de France, la Mutualité Française et la CAPEB entre autres.
Pour consulter le guide à destination des particuliers cliquer ici.

Ce guide s’adresse à un large public et il mise sur la prévention et l’anticipation pour « faire face à une étape de vie (convalescence, accident, grossesse, handicap, vieillissement) ou pour accueillir un parent, un ami ».

En particulier : « L’accès à l’habitat est primordial, pour entrer, sortir, circuler » que ce soit :

  • à l’extérieur du logement,
  • à l’intérieur du logement en facilitant la circulation et l’accès à toutes les pièces (portes élargies et portes coulissantes, ouverture des portes vers l’extérieur, absence de seuils tels que les seuils de portes, rails de baie vitrée, les marches…), l’accès aux équipements (hauteur des prises électriques et téléphoniques, hauteur et préhension des interrupteurs, sonnettes, poignées, hauteur des éviers et lavabo, rangements de cuisine à tiroirs, …).

Par ailleurs « Situer la cuisine, une salle de bains, des WC et au moins une chambre au rez-de-chaussée permet un accès facile et durable à toutes les pièces. « Ces pièces sont essentielles à notre bien être : aussi il convient de leur accorder beaucoup d’espace. » Ainsi « des cloisons amovibles entre la salle de bains et les WC permettent d’agrandir aux besoins les espaces de toilette ».

Il est aussi conseillé de :

  • « Penser à éliminer les obstacles : meubles gênants, rallonges électriques, tapis. »,
  • « Penser aux revêtements de sols : sol antidérapant dans la salle de bain, fixation des descentes et de lits et tapis par des rubans adhésifs dans les chambres… »

L’éclairage et les dispositifs d’ouverture (fenêtres, volets etc.) sont également des éléments importants au bien-être dans un logement. (Source : guide « Un habitat facile à vivre »).

Qui contacter pour en savoir plus et pour faciliter les démarches d’adaptation du logement ?

  • Pour les personnes handicapées de moins de 60 ans :

La Maison Départementale de l’Autonomie (MDA) au 6 rue Jean Lecuit, 49 000 Angers.
Tel : 0800 49 00 49 (N° vert, appel gratuit).

La MDA peut notamment conseiller les personnes dans le cadre d’une demande de Prestation de Compensation du Handicap pour l’aménagement du logement d’une personne handicapée.

  • Pour les personnes âgées de plus de 60 ans :

Le CLIC (Le Centre Local d’Information et de Coordination gérontologique pour les personnes de plus de 60 ans et leur entourage) le plus proche de son domicile.
Pour connaitre les missions et trouver les coordonnées des CLIC cliquer ici

Un CLIC est un guichet d’accueil unique qui intervient sur une ou plusieurs villes (ou petites communes) et qui propose une écoute, une information, des conseils, un soutien auprès des personnes de plus de 60 ans ainsi que des aidants.

Les caisses de retraite dans le cadre de leurs prestations d’action sociale, peuvent proposer à leurs ressortissants des aides à l’amélioration de l’habitat et notamment son aménagement pour en faciliter l’accès et l’usage. Les caisses des retraite passent des conventions avec des prestataires de service, de type Pact Arim, pour évaluer les besoins et aider à l’organisation des travaux au domicile principal des retraités. Des possibilités de financement existent également.

  • Pour tout public

L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) peut apporter des renseignements sur les possibilités d’aides et subventions pour l’amélioration de l’habitat. Elle peut notamment attribuer sous certaines conditions, des subventions pour améliorer le confort dans l’habitat privé et en particulier favoriser l’adaptation des logements des propriétaires privés occupants.

L’aide financière Habiter facile permet de financer en partie des travaux d’adaptation nécessaires pour vivre plus longtemps chez soi ou faciliter l’usage et améliorer l’accessibilité dans le logement » :  « Il s’agit de travaux qui (…) facilitent la vie au quotidien. Par exemple le remplacement de la baignoire par une douche de plain-pied ou l’installation d’un monte-escalier électrique. » ou encore « de travaux qui permettent de rendre chaque pièce simple d’utilisation et accessible quelque soit le handicap. Par exemple, pour les personnes en fauteuil, l’élargissement des portes ou la construction d’une rampe d’accès au logement. » « Grâce à l’aide financière Habiter facile, l’ANAH peut financer jusqu’à la moitié des travaux et accompagner toutes les étapes du projet. » (Source site ANAH : www.anah.fr )

Des conditions de ressources ainsi que montants minimum et maximum de coût de travaux existent entre autres conditions. La vérification de l’éligibilité et la demande peuvent se faire en ligne sur le site www.monprojet.anah.gouv.fr

Pour en savoir plus, contactez l’ANAH-Délégation locale du Maine et Loire, DDE-Cité administrative, 15 Bis rue Dupetit Thouars 49047 ANGERS Cedex 01; Tél : 02 41 86 65 00. Voir également le guide « Mon chez moi évolue avec moi »


Union Départementale des Associations Familiales de Maine et Loire – 17 rue Bouché Thomas CS 90326 – 49003 ANGERS CEDEX 01

Nous contacter : 02 41 360 444 – aidants.49@udaf49.fr – Site internet : www.udaf49.fr
conception-réalisation Altacom