L’accueil et le suivi d’un enfant ou d’un adulte handicapé, d’une personne âgée en perte d’autonomie

Exporter en PDF

Présentation

Pour accompagner les personnes en situation de handicap (enfants, adultes) ou en situation de perte d’autonomie et les aidants, il existe des dispositifs, services et établissements qui proposent une prise en charge médicale, sociale, éducative, psychologique, professionnelle… Certains services peuvent également contribuer à poser un diagnostic, à évaluer les capacités des personnes en situation de handicap (à trouver un emploi par exemple).

Ces services ou établissements sont souvent organisés en fonction de l’âge de la personne handicapée (enfant, adulte) ou en perte d’autonomie et de la nature du handicap ou de la maladie : accueil ou accompagnement d’enfants de 0 à 6 ans, de 6 ans et plus, d’adolescents, d’adultes handicapés de moins de 60 ans, de personnes en perte d’autonomie de plus de 60 ans. Ces enfants, adolescents, ou adultes peuvent être confrontés à un handicap physique, psychique, sensoriel, mental, à plusieurs handicaps, une maladie précise ou à un ensemble de maladies.

Ces services et structures peuvent être plus ou moins spécialisés. Ils peuvent s’adresser à un public précis ou au contraire large et être conçus autour d’un ou de plusieurs objectif(s). On utilise le terme milieu ordinaire (par exemple au sujet de la scolarisation) lorsque le service ou le dispositif est organisé dans un environnement commun aux personnes handicapées et à celles qui ne le sont pas. Le terme milieu spécialisé désigne au contraire un service ou un établissement dédié à des personnes handicapées

En dehors de services hospitaliers, de nombreux établissements et services pour les enfants ou adultes handicapés sont gérés par des associations de soutien (aux familles et aux enfants ou adultes handicapés) : pare exemple en Maine et Loire l’APF (Association des Paralysés de France), l’ADAPEI 49 (Association Départementale d’Amis et de Parents d’Enfants Inadaptés de Maine et Loire), Handicap’Anjou

Des organismes de protection sociale, de prévoyance ou/et de retraite peuvent être à l’origine de la création et de la gestion de certains services. Ainsi La Mutualité Française Anjou Mayenne s’est investie notamment en Maine et Loire dans :

  • L’accompagnement de personnes victimes d’un traumatisme crânien par la gestion d’une UEROS (Unité d’évaluation, de réentraînement et d’orientation socio-professionnelle), la création d’un établissement à Bouchemaine, Pastel de Loire, qui comprend un foyer occupationnel, une maison d’accueil spécialisée et un foyer occupationnel, une offre de logements individuels en ville avec la présence de professionnels (résidence Arceau Anjou), un SAMSAH, un ESAT…
  • L’accompagnement d’enfants touchés par une déficience sensorielle (visuelle, auditive ) ou atteints de troubles sévères du langage (Institut Montéclair, Centre Charlotte Blouin).


Qui peut bénéficier de ces services?

Pour les enfants ou adultes handicapés :

Une orientation par la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées) de la MDA (Maison Départementale de l’Autonomie) est obligatoire pour bénéficier de la majorité des services ou établissements, en lien avec le projet de vie de la personne en situation de handicap.

Ces services et dispositifs sont donc proposés à des enfants ou adultes en fonction :

– De critères médicaux (par exemple du niveau d’incapacité pour des enfants et adultes handicapés),
– Du projet de vie de l’enfant ou de l’adulte,
– Du nombre de places d’accueil dans des établissements ou dans des services,
– De l’adéquation entre ces places, structures ou services et la forme du handicap ou de la maladie.

Certains services notamment médico-sociaux ou sociaux sont toutefois en « accès libre et direct » pour les personnes handicapées et pour les aidants ou accessibles sur prescription médicale. C’est le cas par exemple des structures qui proposent un soutien médico-psychologique comme les CAMSP, les CMPP, les CMP, l’accueil de jour thérapeutique par exemple. De même, les Groupes d’Entraide Mutuelle (les GEM) sont aussi des structures ouvertes directement aux personnes touchées par un handicap psychique ou un autre type de handicap (traumatisme crânien par exemple).

Pour les personnes âgées de plus de 60 ans et en perte d’autonomie :

L’accès à un accueil de jour ou à un accueil temporaire au sein d’un EHPAD nécessite une inscription directement auprès d’un ou de plusieurs établissement(s). Il existe également des accueils de jours autonomes. Voir la Liste et carte des Accueils de Jour du Maine et Loire depliant ADJ49 Septembre 2017 liste recto. pdf

Des services, centres et lieux d’accueil, pour des enfants et adolescents en situation de handicap :

Voir le site de la MDA 49: Orientations en services et établissements médico-sociaux pour enfants et adolescents handicapés

La scolarisation des enfants en situation de handicap a différentes modalités possibles :

Des établissements, services et lieux d’accueil :

          Pour les adultes en situation de handicap de moins de 60 ans :

Voir le site de la MDA 49 :
Orientations en établissements et services médico-sociaux pour personnes handicapées adultes
Annuaire des établissements et services pour personnes handicapées adultes

  • Les Groupes d’Entraide Mutuelle (GEM): Voir le site de l’UNAFAM 
  • Les Centres Médico-Psychologiques (CMP) : Voir le site de l’UNAFAM
  • Les accueils de jour des établissements hospitaliers spécialisés en psychiatrie : (cliquez ici)
  • Les centres d’Accueil Thérapeutiques à Temps Partiel des établissements spécialisés en psychiatre : (cliquez ici)

Les établissements, services et lieux d’accueil pour des personnes de plus de 60 ans en perte d’autonomie (et notamment touchées par la maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée).


Union Départementale des Associations Familiales de Maine et Loire – 4 avenue Patton – 49003 ANGERS Cedex 01
Nous contacter : 02 41 360 444 – aidants49@udaf49.fr – Site internet : www.udaf49.fr
conception-réalisation Altacom