La maladie de Parkinson

Exporter en PDF

Présentation

« La maladie de Parkinson est une affection neurodégénérative chronique, lentement évolutive, d’origine le plus souvent inconnue. Elle touche une structure de quelques millimètres située à la base du cerveau la substance noire qui est composée de neurones dopaminergiques qui disparaissent progressivement. Leur fonction est de fabriquer et libérer la dopamine, un neurotransmetteur indispensable au contrôle des mouvements du corps, en particulier les mouvements automatiques. C’est donc une maladie du mouvement.

La maladie de Parkinson débute 5 à 10 ans avant l’apparition des premiers symptômes cliniques, lorsqu’environ la moitié des neurones dopaminergiques a disparu. Le diagnostic peut être facilité du fait de la présence de deux au moins des trois symptômes suivants :

  • La lenteur du mouvement (bradykinésie) : 2 symptômes typiques de Parkinson y sont liés qui sont la micrographie d’une part, cette écriture de plus en plus petite si elle n’est pas interrompue ; et la perte du ballant d’un bras, d’autre part, c’est-à-dire le fait de ne plus balancer le bras d’avant en arrière de manière automatique en cadence avec la marche.
  • Un tremblement au repos de la main voire d’un seul doigt et/ou du pied unilatéral, lent, relativement régulier et peu ample.
  • La raideur (hypertonie) ou rigidité : Il s’agit d’une tension excessive des muscles, pouvant entraîner des douleurs musculaires (crampes) ou tendineuses et une sensation de raideur. Elle s’observe dans la posture au repos : crispée, voûtée en avant, la tête baissée et plus rarement sur le côté

Le diagnostic peut être plus difficile par l’existence de signes non typiques très divers tels que dépression, douleur, fatigue… »

(Source : Site internet de l’Association France Parkinson www.franceparkinson.fr; Site de la Fédération Française des Groupements de Parkinsoniens : https://assoffgp.fr )

« Chaque patient est donc particulier dans les signes qu’il présente.

L’évolution de la maladie est propre à chacun et dépend de nombreux facteurs. Certains signes comme la difficulté à parler peuvent apparaître après plusieurs années ou rester peu importants. Des traitements existent pour améliorer la qualité de vie, diminuer les conséquences de la maladie et les douleurs mais ils ne permettent pas d’arrêter l’évolution de la maladie.
Des interventions non médicamenteuses existent aussi. La kinésithérapie, l’orthophonie, l’ergothérapie permettent d’appréhender et de gérer les troubles moteurs, de la parole, de l’écriture etc.

La maladie affecte principalement les personnes de plus de 60 ans (âge moyen de 58 ans), mais 10% d’entre elles ont moins de 50 ans. Il existe également des formes génétiques rares (5%) qui se manifestent plus tôt, avant l’âge de 40 ans. »

La maladie de Parkinson touche plus de 200 000 personnes en France. C’est la 2ème maladie neurodégénérative la plus fréquente après la maladie d’Alzheimer et la 2ème cause de handicap moteur chez l’adulte après les AVC.

L’âge moyen du diagnostic est de 58 ans.  »

(Source : Site internet de l’Association France Parkinson www.franceparkinson.fr ; Site de la Fédération Française des Groupements de Parkinsoniens : https://assoffgp.fr; Site du Ministère des Solidarités et de la Santé )


Lieux médicaux de consultations et de diagnostic sur la maladie de Parkinson
Lieux d information, d échange, et d accompagnement sur la maladie de Parkinson
Formation et éducation thérapeutique du patient sur la maladie de Parkinson

Union Départementale des Associations Familiales de Maine et Loire – 4 avenue Patton – 49003 ANGERS Cedex 01
Nous contacter : 02 41 360 444 – aidants.49@udaf49.fr – Site internet : www.udaf49.fr
conception-réalisation Altacom